La der des ders

skydiving-658405_960_720

CCO Source : Bric à Book

Le soldat fut soudainement happé par le vide. Il adorait cette sensation. C’était le moment du saut en parachute qu’il préférait, car c’était le point qui marquait le début de chaque nouvelle aventure dans laquelle il se jetait à corps perdu. Ce jour-là, le fleuve Amazone se déployait sous ses yeux. En plus des ennemis, il aurait à combattre des serpents perfides et des araignées venimeuses. Il tentait de graver la moindre de ses sensations pour ne jamais oublier. Il savait bien que c’était la dernière fois, la dernière fois qu’il sautait en parachute, mais surtout la dernière fois qu’il partait en expédition.

Il vivait là ses dernières aventures. Il était tombé il y a quelques semaines sur la liste des nouveaux et, au vu du profil de l’un d’eux, il avait bien compris qu’on allait le remplacer. Il allait au mieux être mis au placard, au pire jeté au rebut comme un vulgaire déchet. Voilà ce qui arrivait à ceux comme lui qui avaient été estropiés au cours d’une bataille et dont on ne voulait plus. Il pensa à la jolie blonde à la silhouette élancée et à la coupe de cheveux originale dont il allait certainement perdre les faveurs. Malgré les allures de bimbo que lui conféraient son maquillage prononcé et ses robes trop courtes, il l’aimait bien. Elle, au moins, allait continuer sa vie.

Il lutta comme toujours avec vaillance et resta digne lorsqu’arriva la fin. Il n’eut pas droit aux grands hommages qu’il méritait pourtant étant donné son dévouement. Il aurait certainement aimé qu’on appose sur les lieux une plaque commémorant le soldat Joseph, mais ce ne fut pas le cas. A l’issue du combat, il fut laissé simplement laissé gisant au sol. Au petit matin du 25 décembre, la nouvelle troupe débarqua. Elle fut acclamée avec enthousiasme. Au soir du 25 décembre, le GI Joe sans bras se retrouva à la poubelle sans autre cérémonie. Il fut accompagné par la Barbie aux cheveux coupés à ras qui, surprise, elle aussi s’était vue remplacée.

Voici ma participation à l’atelier Rentrée d’hiver 2018 de Bricabook,
Une photo, quelques mots.

Pour voir mes autres participations à cet atelier :
Lorsqu’elle se livre
Si au moins il neigeait
Je me demande…
Je ne suis pas une sardine
Je voulais juste aller courir
La paire de mocassins italienne
Partir pour mieux revenir ?

 

 

Publicités

16 commentaires

  1. Je trouvais tout cela désespérant pour ce soldat si clairvoyant, et puis déjà unijambiste le voilà sans bras, là c’est trop, et le mot Barbie apparait, ouf ! j’étais à fond dans l’histoire, je suis d’une naïveté ! Moi ! Au fait j’ai eu une poupée barbie au cheveux rétractable en appuyant sur un bouton placé sur son ventre, j’ai voulu voir comment elle était les cheveux courts, elle est devenue chauve, instantanément, la petite touffe est entrée à l’intérieur de son crâne, nous avons beaucoup ri avec ma soeur, mais privées de barbie !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s