Deuxième vie

steinbeck

Source : Bric à book

 

Ce jour-là, elle a pensé à ses élèves. Investir de temps en temps 50 cents sur ses deniers personnels dans des vide-greniers, elle trouvait que ce n’était pas grand chose mais que ça pouvait faire la différence. Elle espérait bien parvenir à se procurer assez d’exemplaires du roman Des souris et des hommes de Steinbeck pour que sa classe n’ait pas à acheter le livre à la rentrée. Voilà qui ferait économiser 6 euros et 60 cents à chaque famille, pas négligeable quand les fins de mois sont difficiles. Tous allaient pouvoir découvrir l’histoire de Lennie et de George et leur amitié sans avoir à se préoccuper du coût d’achat du livre.

Lu une seule fois à la va-vite après avoir été offert à un Noël et ayant passé des années dans un vieux carton humide aux côtés de romans à l’eau de rose, c’est avec délectation que je l’ai découverte, cette petite prof de français au grand cœur. Privé de lecture pendant des années, j’allais de nouveau pouvoir m’adonner à ma passion : lire l’âme de mon lecteur à mesure que lui-même lisait mon contenu. Cette deuxième vie s’annonçait palpitante : ce n’était pas un seul lecteur que j’allais découvrir, mais un nouveau chaque année scolaire. Qui plus est, des personnes en pleine transformation, des concentrés d’émotions à l’état brut, bref des adolescents.

La sonnerie retentit. Je suis dans la pile des livres à lire qui attend les élèves. Ma deuxième vie commence.

Voici ma participation à l’atelier Une photo, quelques mots de Bric à Book.

Publicités

14 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s