La délicieuse soupe de ma mère

ZCTNEPE5DM.jpg

Source : Bric à Book

C’est qu’elles ont vraiment l’air de se régaler. Si ça se trouve, la soupe dans mon gobelet va être délicieuse… ou pas. Je m’étais attendu à un choc culturel pendant ce voyage scolaire, mais au niveau alimentaire, ce n’est plus un choc, c’est un séisme à 9 sur l’échelle de Richter. Lorsque je suis arrivé, j’ai fait mon malin à vouloir goûter le truc le moins appétissant. Le premier jour, c’est comme ça que je me suis retrouvé à gober une bestiole non identifiable sur un pic en bois. La texture ressemblait à celle d’un escargot, mais je ne pense pas qu’on mange ces bêtes-là en Chine. J’ai été malade comme un chien, peut-être parce que c’était ça sur la brochette… Je me suis retrouvé incapable de me lever de mon futon. Mes potes ont dû me soutenir pour aller jusqu’aux toilettes, un vrai pantin.  Lorsque j’ai pu de nouveau manger, le troisième jour, j’ai préféré choisir un truc qui avait l’air plus comestible. C’était une bouchée en forme de losange rose bonbon. Le truc qui avait l’air complètement inoffensif. J’ai eu tort… Ça avait un goût d’asphalte, j’en ai jamais mangé, mais je suis certain que ça a ce goût là. J’ai tout recraché. Depuis, je ne bouffe que du riz, nature le riz, hein, parce que les sauces, j’ai essayé, c’est le pire. Sept jours que je suis là. Je ne vous parle même pas de mon transit… Alors aujourd’hui, je me suis dit que j’allais prendre une petite soupe. J’ai réussi à me faire comprendre. On m’a bien tendu un gobelet. Mais dedans, ça n’a rien d’une soupe de légumes. C’est un liquide huileux et orangé où flottent des boulettes de viande et de vermicelles, enfin je pense. Je ne rêve que d’une chose, de la soupe de légumes de ma mère. Ah la délicieuse soupe de ma mère… En vrai, c’est un oxymore, comme dirait Mme Rioux ma prof de français, parce que cette soupe de poireaux, carottes et pommes de terre qui se retrouve dans mon assiette au moins deux fois par semaine en hiver, je la déteste. Pourtant, là, j’en rêve.

Voici ma participation à l’atelier Une photo, quelques mots de Bric à Book.
Consigne : utiliser les mots bois, escargot, pantin, asphalte et oxymore.

Publicités

13 commentaires

  1. Ta chute me fait penser qu’on réalise que l’eau est la meilleure boisson au monde quand on en a peu en pleine randonnée ou en séance de sport intense ! Le manque crée presque le plaisir des choses simples 😉 bravo pour ton texte culinaire, il m’a bien plu !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s