Bye Bye

 

man-jumping-fence-by-field_925x.jpg

© Brodie Vissers

 

Par le hublot, elle voyait le tarmac défiler de plus en plus vite. Elle sentit l’avion quitter terre et, en même temps, elle sentit au creux de l’écharpe autour de son cou, son odeur à lui, cette odeur qu’elle n’avait plus distinguée depuis plusieurs semaines tant elle l’avait faite sienne. Elle la huma profondément une dernière fois, puis elle se défit de cette écharpe qui n’avait cessé de la protéger du rude hiver écossais, comme ses bras. Cela ne faisait que quelques heures qu’elle était partie, pourtant il n’était déjà plus qu’un souvenir dans sa tête. Un beau jeune homme qui franchissait les enclos en sautant pour rejoindre son troupeau de moutons, auréolé de cette incroyable luminosité écossaise n’existant nulle part ailleurs. Au tout début de son road trip, qu’elle avait envisagée comme un voyage solitaire, elle était tombée en panne de voiture aux pieds de sa ferme et, quasi simultanément, elle était elle-même tombée amoureuse de l’homme qui y vivait. Pendant les quelques semaines de son séjour, elle l’avait aimé avec l’ardeur qu’on a à dix-huit ans, même si elle avait désormais le double de cet âge-là. Dès le début, l’histoire était vouée à se terminer, elle se savait trop vieille, trop mère, trop française, trop citadine pour lui, même si lui ne le savait pas et ne voulait pas le savoir. Elle avait vécu chaque instant intensément, chaque étreinte comme si c’était la dernière, jusqu’à la date de son retour qu’elle lui avait tue, laissant pour seule trace de son passage son foulard à elle, en échange de son écharpe à lui. Elle n’avait finalement vu de l’Écosse que ce qu’il lui avait montré. Elle avait appris faiblement sur le plan touristique, énormément sur le plan culturel, passionnément sur le plan personnel. Elle n’avait absolument rien fait de ce qu’elle avait prévu et pourtant son objectif était plus qu’atteint. Là-bas, au milieu de nulle part, elle s’était retrouvée elle-même.

Voici ma participation à l’atelier Une photo, quelques mots de Bric à Book.

11 commentaires

  1. Une rencontre inattendue qui vient bouleversée des vies, pour un temps, pour une vie. Elle aurait pu avoir envie de rester…peut être y retournera-t’elle??? Une suite nous le dira peut être.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s