Tout et son contraire

signpost-706033_1280.jpg

Elle voulait tout et son contraire,
Se mettre au rouge, non au vert,
Du blanc et puis aussi du noir,
Du gris au travers d’une passoire,

Elle voulait tout et son contraire,
A Paris, plonger dans la mer,
En taxi, parcourir la brousse,
Etre sans chaussures à La Croix-Rousse,

Elle voulait tout et son contraire,
Une vie simple faite de faits divers,
Serrer des mains, des tentacules,
Chasser les mouches, les tarentules,

Elle voulait tout et son contraire,
Sur la banquise, devenir mère,
Et papa pingouin délaissant,
Voler avec un goéland.

Elle voulait tout et son contraire,
Rien ne semblait la satisfaire,
Ses revirements l’épuisaient,
Et tout autant, ils l’enivraient,

Elle voulait tout et son contraire,
Beaucoup de tout pour se distraire,
Du soleil, aussi de la pluie,
Pour un arc-en-ciel dans sa nuit,

Elle voulait tout et son contraire,
Ces rêves lui étaient nécessaires,
Pour s’enfuir bien loin du trottoir,
Qu’elle arpentait soir après soir.

Voici ma participation à l’Agenda ironique de juin 2018 organisé chez Carnets paresseux.
Le thème était Tout et son contraire
et il fallait utiliser au moins cinq des mots suivants :

soleil, brousse, chaussure, pingouin, tentacule, épuiser, vert,

Publicités

20 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s