Danser dans le sable

photo-atelier-décriture-309-bricabook

© Gabriel Augusto

A l’artificiel du sol rectiligne,
De la nature, préférer la mouvance,
Dans le sable, passer de serpent à cygne,
Faire de la poussière le sel de ses sens,

Se défaire de l’adulte qui se résigne,
Laisser jaillir de l’enfance l’inconstance,
Suivre pour seule et unique consigne,
De l’âme par le corps l’efflorescence,

Danser là jusqu’à la métamorphose,
Déployer ses ailes, prendre de l’envergure,
Dans une arabesque du corps qui s’expose,

Danser jusqu’à la complète symbiose,
Le corps et l’esprit dans un clair-obscur,
Dans une volute de vie si grandiose.

Voici ma participation à l’atelier Une photo quelque mots de Bricabook.
Pour lire d’autres poèmes, c’est ici.

20 commentaires

  1. Se défaire de l’adulte qui se résigne,
    Laisser jaillir de l’enfance l’inconstance,
    C’est exactement ce que j’ai ressenti lorsque j’ai vu cette photo la première fois. Magnifique description de la photo qui lui colle à la peau, comme la danse à cette fille.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s