Figure de proue

galeon-figure-2286965_1920

Source : Pixabay

Repartir en mer après une trop longue escale,
Si reposante que devenue infernale,
Faire sauter les gonds de ces portes verrouillées,
S’évader de la prison qui s’est érigée,

Écouter en soi la voix qui veut s’écrier
Avant qu’elle ne s’exprime et fasse tout exploser
Libérant ainsi les vifs relents de colère
Qu’on ne peut et veut taire et qui rendent amer,

Loin des langues virulentes qui crachent du venin,
Des mains qui savent saisir mais pas accueillir,
Prendre des libertés sur son propre navire,
Reprendre fermement la barre de son destin,

Laisser s’embraser le feu jusque-là couvé,
Respirer comme la toute première fois,
Sentir la brûlure vive se propager en soi,
Une vie qui vacille et qui vibre retrouver.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s