Petit poisson dans l’eau

une-photo-quelques-mots-atelier-ecriture-312.jpg

© Timo Wagner

Ca y est, tu es dans le grand bain et tu nages. De façon peu académique certes, mais tu nages. Tu bois la tasse mais tu persistes « Je peux le faire tout seul, regarde ! ». Et tu bois de nouveau la tasse, loin de mes bras ballants aux poings serrés pour combler le vide et m’empêcher de t’aider.  Pourtant il n’est pas si loin le temps où tu nageais en moi. Si je me concentre un peu, je peux encore te sentir t’étirer dans ce liquide bienveillant qui véhiculait tout mon amour et non cette odeur tenace de chlore. Là, tu étais dans ton élément et tu ne risquais pas de te noyer. Je te chantais alors que les petits poissons dans l’eau nagent aussi bien que les gros, et tu dansais. Il faut croire que tu as retenu la leçon. Tu sais que tu peux le faire malgré ton mètre dix et tes pieds taille 27. Je me dis que bientôt, la piscine laissera place à la mer, avec ses vagues qui emportent, ses requins qui rôdent et ses sirènes qui ensorcellent. Je préfère ne pas trop y penser parce que rien qu’à l’idée de te voir y évoluer, moi, je me noierais dans un verre d’eau…

Voici ma participation à l’atelier Une photo, quelques mots organisé par Bricabook.

Publicités

24 commentaires

  1. Bravo, que c’est beau l’amour d’une maman … Après les avoir porté, bercé, il faut apprendre à les lâchés… C’est pas facile mais quelle fierté … Et c’est une vieille maman qui te le dit ( 27 ans et quasi 20 😉) Bon lundi

    J'aime

  2. Belle description des sentiments d’une mère qui voit son enfant grandir… Ton texte est d’une justesse ! Une mère garde « ses poings serrés » toute sa vie me semble-t-il (il faut que je te dise que j’ai une fille de 40 ans bientôt, une de 30 et 4 petites filles de 5 à 14 ans!) mais toutes ces craintes ne sont rien face au bonheur d’être mère ! J’aime beaucoup ton texte. 😉

    J'aime

    1. J’ai lu quelque part un jour qu’avoir un enfant, c’est avoir son cœur qui marche à côté de soi ou quelque chose comme ça, je trouve ça très juste, ce sentiment qu’on place son cœur ailleurs qu’en nous-même. Le mien, je l’ai placé dans une petite fille de 5 ans et un petit garçon de 19 mois et c’est effectivement beaucoup de bonheur !

      Aimé par 1 personne

  3. Il est vrai qu’être maman apporte beaucoup de bonheurs et de bons moments mais je comprends bien l’image des poing serrés de Jos, peut être parce que comme elle j ai de grands enfants (21, 19 et 13) et que « petits petits soucis, grands grands soucis » comme on dit.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s