Le code

code-soupe

Non, mais qu’est-ce qu’ils inventeraient pas pour me faire avaler cette soupe infâme contenant je ne sais quels légumes. Sûrement des tomates, vu la couleur rouge déconfit du potage. Des tomates cuites… le summum du mauvais goût. Et puis c’est quoi ces petits bouts orange et verts qui flottent ? Des carottes et des épinards ? Les carottes, ça peut passer, mais ils croyaient vraiment qu’ils allaient réussir à me faire avaler des épinards aussi facilement ! ? Ils me prennent vraiment pour un lapin de six semaines. Certes, j’aime les carottes, mais j’ai pas de grandes oreilles et j’ai quatre ans, pas six semaines. (suite…)

Publicités

Le malade mental

 

book-1171564_1280

Source : Pixabay

 

J’entends une porte claquer. C’est la voisine du dessous qui rentre du marché, je le sais car elle s’y rend tous les samedis matins pour acheter une boîte de six œufs, des légumes et un morceau de viande, d’ailleurs la palette de porc a sa préférence. Je l’ai noté dans mon carnet. Enfin, dans un de mes carnets. Les carnets, c’est ma lubie à moi. (suite…)

Incipi’Turbulent #19

 

incipit

source : Carla Guelfenbein, Le reste est silence

Sous la table, je reste à les observer comme un explorateur le ferait. Je note tout ce qui fait la particularité de ces animaux exotiques, que ce soit leur couleur, leur taille ou leur façon de se déplacer, et je les classe par catégorie. C’est fascinant ce qu’on peut apprendre juste en les étudiant à leur insu. Toutefois, je prends bien garde à ne pas me faire démasquer au risque de me prendre une de ces flèches que décochent les indigènes voyageant sur ces animaux.

Voici ma première participation au jeu Incipi-Turbulent organisé par
le blog Écri-Turbulente.
Il s’agit de proposer une suite de quelques phrases au début d’un roman,
l’ensemble des participations forme un cadavre exquis.
Je vous invite à aller voir le texte au complet, c’est exquis !